AccueilAccueil  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez
 

 ▲ la résistance

Aller en bas 
AuteurMessage
Lux & Tenebris

Lux & Tenebris

BEUGLANTES : 154
ICI DEPUIS LE : 24/08/2013
GALLIONS : 241

▲ la résistance Empty
MessageSujet: ▲ la résistance   ▲ la résistance 2811Sam 7 Sep - 18:26

LES POSTES VACANTS DE LA RÉSISTANCE


→ qui sont-ils ?

Meghan Ory ◖  Lily-Rose A. Matthews → LIBRE
Sebastian Stan ◖  Nathaniel G. Carter → LIBRE
Aaron Tveit ◖  Dastan L. Doakes → LIBRE
Cara Delevingne ◖  Honor C. Malfoy → LIBRE

Revenir en haut Aller en bas
Lux & Tenebris

Lux & Tenebris

BEUGLANTES : 154
ICI DEPUIS LE : 24/08/2013
GALLIONS : 241

▲ la résistance Empty
MessageSujet: Re: ▲ la résistance   ▲ la résistance 2811Sam 7 Sep - 18:29

DOSSIER DU MINISTERE N°LRM.200875XX.SM



carte d'identité
NOM : Matthews. PRÉNOMS : Lily-Rose Andréa. GROUPE : half blood. AGE : 24 ans. DATE ET LIEU DE NAISSANCE : 20/08/2075 à Londres. NATIONALITÉ MOLDUE : anglaise. STATUT CIVIL : célibataire. ORIENTATION SEXUELLE : hétérosexuelle. PROFESSION : infirmière à l’hôpital Sainte Mangouste, membre de la Résistance. NATURE DU SANG : sang-mêlé. BAGUETTE MAGIQUE : bois de noyer, elle mesure 34,5 cm et contient une plume de phénix. PATRONUS : une colombe, symbole de liberté. EPOUVANTARD : elle-même, enfermée et enchaînée dans un grenier sombre. TRAITS DE CARACTÈRE : lucide, intelligente, patiente, rêveuse, attentive, secrète, sensible, peu sûre d’elle, stressée, jalouse.   SIGNE(S) PARTICULIER(S) : elle a des ecchymoses violets au niveau des côtes, séquelles de son enfance mouvementée - elle n'est jamais allée à Poudlard - elle est autodidacte - botaniste de génie, elle a crée la potion de brouillage permettant aux nés-moldus de cacher la véritable qualité de leur sang.   CÉLÉBRITÉ : Meghan Ory, peu négociable. CREDITS : bright jewel.

UN PASSE, UN SORCIER


Si la vie de Lily-Rose pouvait être résumée en deux mots, ils seraient les suivants : une erreur. Elle est le fruit d’une nuit aussi éphémère que sulfureuse. Née d’une mère moldue qui vendait son corps, plus par simple plaisir que par nécessité, et d’un sorcier sang-pur, un Lestrange dont le cœur était déjà, à l’époque, rongé par la violence. L’homme disparut après avoir passé la nuit dans les draps de la belle, ignorant alors qu’il venait de commettre ou plutôt de concevoir, la plus grande infamie de sa vie. Il venait de violer, par deux fois, la loi magique : fréquenter des moldus et concevoir un enfant avec l’un d’entre eux.
Élevée dans une maison close, entourée de femmes dont elle était le centre d’attention, elle ne se posa jamais la question de l’existence d’un quelconque géniteur. Elle savait qu’elle en avait un mais son absence n’était pas un manque. Elle ne pouvait pas souffrir en regrettant quelque chose qu’elle n’avait jamais eu. Lily-Rose grandit au milieu de ces femmes aux mœurs légères mais d’une intelligence rare. La présence de la petite fille ne gênait en rien la gérante de la maison qui voyait en Lily-Rose la fille qu’elle n’avait jamais eu mais qu’elle avait toujours voulue. Cependant, dès l’âge de trois ans, les regards lubriques des visiteurs commencèrent à se poser sur elle et à devenir de plus en plus insistants. Elle attisait déjà le désir des hommes, sans le savoir et surtout sans le vouloir.
Sa propre mère vit alors en elle non plus une petite fille mais une rivale. Elle ne pouvait pas tolérer de n'être plus celle vers qui tous les regards se tournaient. Une journée, elle déposa sa fille devant les grilles du manoir où elle était déjà venue, quatre ans auparavant. Elle fit tinter la cloche pour avertir d'une présence puis laissa sa fille, une enveloppe adressée au maître de maison dans sa main. Ce fût cet homme qui vint la recueillir. Dans un élan de rage, la lettre se mit à se consumer.
D'aussi loin que ses souvenirs remontent, la jeune femme a toujours vécu dans ce grenier lugubre, enfermée et enchaînée aux chevilles comme une bagnarde. Elle ne savait pas pourquoi son géniteur la laissait vivre dans la misère la plus totale.
Ce n'est qu'à l'âge de onze ans que son malfaiteur daigna passer une heure en sa compagnie pour lui révéler la véritable raison de son enfermement. Concevoir un enfant avec une moldue était strictement interdit et il avait violé la loi à cause d'elle. A partir de cet instant, la haine qu'éprouvait Lily-Rose pour son paternel ne fit qu'augmenter. Lorsqu'il venait la battre, elle ne prenait même plus la peine de crier, plus un son ne sortait de sa bouche. Il n'en était pas digne. Sa seule distraction au milieu de cet enfer était contenue dans des malles poussiéreuses : des manuels de botanique. A force de poser ses yeux sur les caractères manuscrits, elle avait compris qu'ils formaient un mot avec une signification particulière et dès lors, avide de savoir, elle les dévora.
Entre les pages des livres, elle commençait à entrevoir toute l'immensité du monde duquel son tyran de paternel l'avait privé. Elle commençait à rêver. Elle voulait la liberté qu'on lui avait si longtemps refusée. Elle contemplait pendant de longues heures à travers les carreaux salis de sa lucarne, l’extérieur, cette simple petite ruelle sombre en se demandant si elle aurait un jour l’occasion d’y marcher librement où si elle sentirait le souffle du vent danser dans ses cheveux. Elle avait remarqué qu’un homme l’observait souvent. Comprenait-il se qu’il se passait ? Elle l’ignorait mais il était son seul espoir et un jour, il était apparu devant-elle. Il avait murmuré des mots incompréhensibles et ses chaines se brisèrent. Elle était enfin libre de vivre.

aimer un jour ne signifie pas toujours


dastan l. doakes ∆ feat aaron tveit Le désespoir la gagne peu à peu. Les journées passent et elle s'enferme chaque jour un peu plus dans son mutisme habituel. Depuis quinze ans, elle était condamnée à vivre dans ce grenier miteux, enchaînée aux chevilles sans pouvoir véritablement se mouvoir. L'espoir secret qu'elle avait d'être libérée s'amenuisait. Il y avait ce garçon de l'autre côté de la rue, qu'elle passait ses journées à observer à travers sa lucarne. Elle savait qu'il ignorait totalement son existence et qu'elle n'était qu'un fantôme dans sa vie. Pourtant, l'ombre qu'il fixait de temps à autre n'était rien d'autre que la silhouette de la jeune femme. Il commença à s'interroger lorsqu'il remarqua l'omniprésence et l'immobilité de cette dernière. Ce ne pouvait pas être une ombre. Il savait que ses voisins d'en face étaient la très célèbre famille Lestrange et su que ce ne pouvait pas être qu'une coïncidence. Rongé de savoir que quelqu'un d'autre était peut-être en train de subir le traitement qu'avait reçu sa sœur, qu'il n'était pas parvenu à protéger, il n'écouta que son courage. A la nuit tombée, il s'introduisit dans l'immense manoir plongé dans la pénombre. Il avait l'habitude de se faufiler discrètement. Il poussa la porte du grenier. Lily-Rose étouffa un cri, croyant voir arriver son géniteur. « Je ne suis pas là pour te faire du mal » murmura t-il en dégainant sa baguette magique qu'il dirigea vers les chaînes rouillées qui entouraient les chevilles de la captive. Il attrapa alors le poignet de la jeune femme qui semblait dans un état second et la guida à travers le dédale d'escaliers qu'il venait d'emprunter. « Tu crois qu'il est si facile de s'introduire dans la maison des Lestrange ?» s'exclama une voix masculine grinçante alors qu'une ombre massive apparaissait devant eux. Le bourreau de Lily-Rose. Son père. La rage s’empara  de Dastan qui paraissait possédé par la colère en imaginant ce qu’il avait pu lui faire. « Oui. Et ce sera aussi facile d’en sortir.» s’exclama alors le jeune homme sur un ton méprisant. « ENDOLORIS !» s’écria t-il. Le corps du tyran se tordit de douleur et ses hurlements déchirèrent la nuit alors qu’il restait immobile, la baguette pointée vers lui pour ne pas briser le sort. « ARRÊTE !» s’écrira alors Lily-Rose qui l’entraîna dehors avant qu’il ne l’achève. « Tu n’es pas comme lui. Tu n’es pas un monstre.»

Aujourd'hui, hantés par leurs propres démons, il n'y a rien qu'ils puissent réellement se cacher. Ils sont capables de lire en l'autre comme dans un livre ouvert. Ils se comprennent et se complètent comme s'ils avaient été fait dans le même matériau brut. Ils savent tous deux que derrière leurs masques se cache une plaie béante qu'ils tentent de combler avec le soutien de l'autre.



Archibald P. Nott ∆ feat Jaimie Dornan Il s'était réveillé à l'hôpital Ste Mangouste ce jour-là et la première chose qu'il vit fût les deux magnifiques opales de la jeune femme qui le surplombait. Il n'avait plus aucun souvenir de ce qu'il s'était passé la veille. Encore une nuit de pleine lune durant laquelle il s'était -trop- abandonné à la bête qui sommeillait en lui. « Ne bougez surtout pas.» lui ordonne t-elle. Pour la fois de sa vie, il obéit sans poser de question. Il était bien trop sonné pour opposer une quelconque résistance. Elle découpait le bandage qui entourait son bras lacéré par ce qui semblait être un coup de griffe. Cette plaie béante était tellement hideuse qu'elle lui donna la nausée mais Lily-Rose ne semblait nullement remuée, elle avait vu et vécu bien pire. Il admirait le sang-froid dont elle faisait preuve alors qu'elle s'appliquait à recoudre son épiderme. Il ne la connaissait pas mais savait déjà qu'elle allait être sa prochaine proie. Les semaines qui suivirent, il faisait en sorte de se trouver sur son chemin et accuser à chaque fois un coup du destin. Elle finit par céder à ses avances insistantes et lui accorda un verre. Un seul. Ils n'avaient pas le même objectif en tête. Archibald voulait la mettre dans son lit et elle, elle voulait en tirer le plus d'informations possibles, elle était une Résistante avant tout le reste et il ne semblait pas l'avoir remarqué, pris dans le jeu de la séduction. Elle s'amusa pendant plusieurs semaines avec le Mangemort, qui pensait lui faire un cadeau en lui accordant de l'intérêt. Elle était une sang-mêlé et par définition, elle ne serait rien de plus qu'un nom ajouté à sa longue liste de conquêtes. Par peur que l'histoire de ses parents ne se répète à travers elle, elle finit par le rejeter. Lui, un Nott. Personne n'avait osé lui faire subir un tel affront. Son assurance meurtrie, son amour-propre détruit, il a pour ambition de lui faire payer son impertinence.




zélie o. fitzpatrick ∆ feat barbara palvin Lily-Rose, infirmière à Ste-Mangouste, fut un jour envoyée en remplacement au collège Poudlard. Elle y fit une rencontre étonnante : une jeune fille de première année, très mal à l'aise, très mal dans sa peau. Zélie y avait été envoyée par un de ses professeurs à la suite d'une crise d'angoisse particulièrement éprouvante pour la jeune Fitzpatrick. Lily-Rose fut bouleversée par Zélie, qui semblait réellement au plus mal. Sans que Zélie ne lui raconte son histoire, l'infirmière comprit, et d'un geste tout naturel et à l'abris des regards, elle lui tendit une potion. Zélie fut au premier abord très méfiante, mais quand Lily-Rose lui en expliqua les effets, elle l'accepta. Car Lily-Rose venait de lui proposer LA solution qu'il lui fallait : une potion de brouillage de sa fabrication, qui lui permettrait d'échapper à son statut de sang-de-bourbe et toutes les malheureuses conséquences qui viennent avec. Depuis ce jour, les deux femmes se voient souvent, car il faut bien que Lily-Rose lui fournisse ses potions. Avec le temps, Zélie, qui n'a plus aucun contact avec ses parents, voit en elle comme une mère, une personne qui tient à elle, comme sa propre mère le faisait avant de découvrir la véritable identité de sa fille, et la présence de Lily-Rose à ses côtés la rassure, lui fait oublier pendant un instant précieux qui elle est.





Revenir en haut Aller en bas
Lux & Tenebris

Lux & Tenebris

BEUGLANTES : 154
ICI DEPUIS LE : 24/08/2013
GALLIONS : 241

▲ la résistance Empty
MessageSujet: Re: ▲ la résistance   ▲ la résistance 2811Sam 7 Sep - 18:31

DOSSIER DU MINISTERE N°NC.120467XY.SB



carte d'identité
NOM : Carter, une famille de moldus. PRENOM(S) : Nathaniel Gregory. GROUPE : muggle-born. AGE : 32 ans. DATE ET LIEU DE NAISSANCE : le 12 avril 2067 à Glasgow . NATIONALITE MOLDUE : écossais. STATUT CIVIL : célibataire. ORIENTATION SEXUELLE : hétérosexuel. PROFESSION : rédacteur en chef du Sorcier enchaîné, journal de la Résistance, et membre de la Résistance. NATURE DU SANG : Nathaniel est né moldu. BAGUETTE MAGIQUE : sa baguette est en bois de cèdre, elle mesure 34,7 cm et contient une plume de phénix. PATRONUS : un aigle. EPOUVANTARD : ses parents, assassinés par des Mangemorts. TRAITS DE CARACTÈRE : actif - juste - enthousiaste - passionné - leader - hargneux - nerveux. SIGNE(S) PARTICULIER(S) : il possède plusieurs cicatrices, souvenirs de ses mésaventures à Poudlard. CÉLÉBRITÉ : Sebastian Stan, négociable. CREDITS : Mistaken.

UN PASSE, UN SORCIER


Né en Ecosse dans un petit village tranquille et dans une famille unie, Nathaniel vécut une enfance paisible. Très attaché à sa famille, il fit beaucoup d'efforts pour conserver une bonne harmonie avec ses proches. Il avait tout pour être heureux. Cependant, il avait toujours eu cette impression qu'il manquait quelque chose à sa vie, sans jamais savoir quoi. C'est à l'âge de 10 ans qu'il le découvrit enfin. En effet, le jour de son dixième anniversaire fut le plus beau de sa vie, ce fut le jour où il découvrit qu'il était un sorcier. Ses parents furent effrayés par cette découverte, et refusèrent de le laisser partir pour Poudlard. Il lui fallut user de toute sa ruse pour les convaincre, mais il y parvint.
Une fois à Poudlard, Nathaniel se fit remarquer pour son caractère fort. Au château, il se montra actif, énergique, dynamique et courageux, et son tempérament était passionné. C'est donc sans aucune surprise qu'il rejoignit les rangs des Gryffondors. Le garçon ne tenait pas en place, toujours à faire les quatre cent coups. L'action était son exutoire, car sa grande nervosité ne le mettait pas totalement à l'abri de crises émotionnelles. Son sens de la justice était très aiguisé, et il avait des réactions violentes devant toute iniquité. C'était aussi un garçon intuitif bien qu'il préférait afficher son esprit logique. Nathaniel était un adepte de la paix même s'il lui arrivait parfois de déclarer la guerre, car il n'avait pas sa langue dans sa poche. En grandissant, il parvint sans aucune difficulté à imposer ses idées à ses camarades, et beaucoup le percevaient comme un leader né.
A sa sortie de Poudlard, c'est tout naturellement qu'il rejoint les rangs de la Résistance, mais il réalisa très vite qu'il voulait plus. Ainsi, il décida de créer un journal, qu'il nomma le Sorcier enchaîné. Membre actif de la Résistance, Nathaniel est un pilier, un homme qu'on aime suivre et qu'on soutient facilement.

aimer un jour ne signifie pas toujours


emmeline a. carrow ∆ feat rachel mcadams De la même année mais pas de la même maison, Nathaniel a toujours observé Emmeline de loin et de façon discrète. Malgrè le fait qu'il soit né moldu et qu'elle soit une Carrow, il a toujours été subjugué par sa détermination et son acharnement, et aussi par la façon dont elle différait de ses frères, que Nathaniel détestaient. C'est grâce au Quidditch que ces deux-là se sont un jour parlés. Loin d'être effrayé par qui elle était, Nathaniel prit toujours un malin plaisir à la défier, s'amusant de la situation qu'Emmeline, elle, ne trouvait pas drôle du tout. Elle ne voulait rien avoir à faire avec un sang-de-bourbe, mais celui-ci avait fixé ses vues sur la belle blonde et il était du genre têtu. Aujourd'hui, quand ils se croisent, leurs relations sont électriques car Nathaniel a toujours agacé la jeune Carrow, il s'en est toujours amusé et il aime toujours autant la provoquer, juste pour le plaisir de la mettre en rogne.



poppy s. miller ∆ feat natalie portman Poppy et Nathaniel se rencontrérent par hasard, mais ni l'un ni l'autre n'oublierait ce jour, il avait été le début d'une belle amitié sincère. La scène se déroula dans la Salle commune des Gryffondor. Poppy y était présente, et elle fut témoin d'une injustice envers un né-moldu. Folle de rage, elle s'était ruée vers la sortie sans regarder où elle allait, encore choquée de ce qu'elle avait vu. Elle percuta alors de plein fouet Nathaniel, qui réagit un peu de façon excessive. Cela stoppa net la jeune fille, et elle reprit lentement ses esprits. Le temps qu'elle réagisse, le garçon avait déjà disparu. Elle remarqua cependant qu'il avait laissé tomber un bout de parchemin. Intriguée, elle le prit et le lut. La lecture fut passionnante, elle ne savait pas vraiment de quoi il s'agissait, mais elle dévora le texte d'un trait. Elle comprit par la suite qu'il s'agissait d'un brouillon probablement destiné à un quelconque journal. Elle ne savait pas quoi faire, son bout de papier à la main. Elle décida tout de même de le garder. Quelques jours plus tard, ils se croisérent à nouveau et Poppy n'hésita pas une seule seconde à aller l'aborder et à lui rendre son parchemin. Nathaniel en fut soulagé, persuadé qu'il l'avait perdu définitivement. C'est alors qu'ils se mirent à discuter pendant des heures, parlant de tout et de rien, se rendant progressivement compte qu'ils avaient les mêmes buts dans la vie : se battre contre les injustices.




amber s. cleary ∆ feat mackenzie foy Ayant grandi sans père, Amber ne manqua pas pour autant d'affection. Elle avait sa mère, d'autres membres de sa famille, et puis il y avait aussi Nathaniel. Ami précieux, il a vu la petite Amber grandir et devenir la belle jeune fille qu'elle est désormais. Bien qu'il ne soit en aucun cas engagé dans une relation avec sa mère, il a toujours fait office, pour la gamine, de figure paternelle. Il savait bien évidemment qu'il n'avait aucun droit sur elle, mais il avait tenté au mieux de l'aider à grandir, à se forger son caractère, à ne pas se laisser faire par les êtres se croyant supérieurs. De plus, ces deux-là partagent une passion commune pour l'écriture : Nathaniel est le Directeur du Sorcier enchaîné tandis qu'Amber a un véritable don pour l'écriture. Ainsi, Nathaniel, dès qu'il en a l'occasion, n'hésite pas à lui donner son avis qu'il essaie de rendre le plus constructif possible afin qu'Amber progresse au mieux. Il est très attaché à elle, et vice-versa.





Revenir en haut Aller en bas
Lux & Tenebris

Lux & Tenebris

BEUGLANTES : 154
ICI DEPUIS LE : 24/08/2013
GALLIONS : 241

▲ la résistance Empty
MessageSujet: Re: ▲ la résistance   ▲ la résistance 2811Sam 7 Sep - 18:38

DOSSIER DU MINISTERE N°DD.020671XY.SM



carte d'identité
NOM : Doakes, famille ordinaire et méconnue dans le monde sorcier. PRENOMS : Dastan Luke. GROUPE : hald-blood. AGE : 28 ans. DATE ET LIEU DE NAISSANCE : le 2 juin 1971 à Londres. NATIONALITE MOLDUE : anglais. STATUT CIVIL : célibataire. ORIENTATION SEXUELLE : hétérosexuel. PROFESSION : tireur d'élite de baguette magique et membre de la Résistance. NATURE DU SANG : Dastan est de sang-mêlé. BAGUETTE MAGIQUE : elle est en bois d'acacia, mesure 36 cm et contient un ventricule de dragon. PATRONUS : un berger allemand. EPOUVANTARD : il prend la forme d'une scène dont il a été malheureusement témoin : le corps de sa soeur, inerte. TRAITS DE CARACTÈRE : juste - avenant - intuitif - perspicace - déterminé - intrépide. SIGNE(S) PARTICULIER(S) : aucun. CÉLÉBRITÉ : Aaron Tveit, négociable avec Nico Tortorella. CREDITS : ifUCmaud.

UN PASSE, UN SORCIER


Dastan eut une enfance plutôt agitée. Ses parents possédaient tous deux un tempérament de feu et passaient leur temps à se déchirer et les disputes étaient quotidiennes. Ils en venaient souvent à la baguette, usant de sorts impitoyables l'un sur l'autre. Dastan ne pouvait qu'assister à ces scènes, impuissant. Dès qu'il fut en âge de réfléchir, le garçon se fit la promesse de toujours protéger sa petite sœur de leurs parents, quitte à prendre les coups à sa place. La protéger devint très rapidement sa raison de vivre, une obsession, et, quand on découvrit que la petite était une cracmol, Dastan fit tout en son pouvoir pour la rassurer et lui donner l'amour que leurs parents ne lui prodiguaient plus depuis déjà longtemps. C'est ainsi qu'il grandit, obnubilé par la sécurité de sa petite sœur, qui passait toujours avant lui, car ses parents avaient cessé de se battre l'un contre l'autre pour s'unir afin de torturer la gamine.
Ce rôle de responsable n'était pas sans lui conférer une apparence douce et sécurisante, et son air protecteur et avenant y était aussi pour quelque chose. ll avait le sens de la conciliation, savait faire preuve de tact, de diplomatie. Son départ pour Poudlard, l'école des sorciers, fut une grande déchirure. Il savait qu'il laissait sa sœur vulnérable, et qu'il ne pourrait plus la protéger. Une fois au château, où il fut envoyé à Poufsouffle, il se révéla très sociable, et très concerné par ses semblables. Son sens aigu de la justice le fit souvent passer par des crises de colère, de véritables explosions, lui valant de nombreuses retenues. Son tempérament impulsif le poussait à toujours réagir, à ne jamais laisser passer les injustices, ce qui lui valut de nombreux ennemis à Poudlard, notamment chez les Serpentards qu'il haïssait presque tous. Le plus souvent possible, il rentrait chez lui, mais à chaque visite, il ne pouvait que constater l'état de sa sœur qui empirait. Celle-ci était au bord du précipice, et Dastan le voyait bien.
Tandis qu'il était en sixième année, il reçut un hibou lui annonçant que sa sœur était à Ste-Mangouste dans un état grave. Furieux, il laissa la rage le submerger et détruisit tout sur son passage. Le directeur, compréhensif, le laissa se rendre à l’hôpital. Le spectacle qui s'offrit à ses yeux fut épouvantable, la petite souffrait, et sa fin était proche. Débordant de rage, il s'enfuit et se rendit chez lui, pour trouver la maison vide. Ses parents s'étaient enfuis. Sa soeur mourut quelques jours plus tard de ses blessures. Depuis ce jour, il s'est juré de les retrouver, afin de leur faire payer. Depuis ce jour, il s'est juré de combattre le mal, de toujours se battre, de ne jamais abandonner. Dès sa sortie de Poudlard, Dastan a rejoint la Résistance, et il a d'ailleurs récemment décroché un poste au Ministère au sein de la brigade magique. Sa sœur le hante toujours dans ses cauchemars, et il déborde toujours de haine et de colère, colère qui le ronge de l'intérieur. Il tente de garder le contrôle de lui-même, mais parfois, la haine le dévore et il a du mal à contrôler ses pulsions, le poussant à commettre des actes téméraires et dangereux.

aimer un jour ne signifie pas toujours


lily-rose a. matthews ∆ feat meghan ory Le désespoir la gagne peu à peu. Les journées passent et elle s'enferme chaque jour un peu plus dans son mutisme habituel. Depuis quinze ans, elle était condamnée à vivre dans ce grenier miteux, enchaînée aux chevilles sans pouvoir véritablement se mouvoir. L'espoir secret qu'elle avait d'être libérée s'amenuisait. Il y avait ce garçon de l'autre côté de la rue, qu'elle passait ses journées à observer à travers sa lucarne. Elle savait qu'il ignorait totalement son existence et qu'elle n'était qu'un fantôme dans sa vie. Pourtant, l'ombre qu'il fixait de temps à autre n'était rien d'autre que la silhouette de la jeune femme. Il commença à s'interroger lorsqu'il remarqua l'omniprésence et l'immobilité de cette dernière. Ce ne pouvait pas être une ombre. Il savait que ses voisins d'en face étaient la très célèbre famille Lestrange et su que ce ne pouvait pas être qu'une coïncidence. Rongé de savoir que quelqu'un d'autre était peut-être en train de subir le traitement qu'avait reçu sa sœur, qu'il n'était pas parvenu à protéger, il n'écouta que son courage. A la nuit tombée, il s'introduisit dans l'immense manoir plongé dans la pénombre. Il avait l'habitude de se faufiler discrètement. Il poussa la porte du grenier. Lily-Rose étouffa un cri, croyant voir arriver son géniteur. « Je ne suis pas là pour te faire du mal » murmura t-il en dégainant sa baguette magique qu'il dirigea vers les chaînes rouillées qui entouraient les chevilles de la captive. Il attrapa alors le poignet de la jeune femme qui semblait dans un état second et la guida à travers le dédale d'escaliers qu'il venait d'emprunter. « Tu crois qu'il est si facile de s'introduire dans la maison des Lestrange ?» s'exclama une voix masculine grinçante alors qu'une ombre massive apparaissait devant eux. Le bourreau de Lily-Rose. Son père. La rage s’empara  de Dastan qui paraissait possédé par la colère en imaginant ce qu’il avait pu lui faire. « Oui. Et ce sera aussi facile d’en sortir.» s’exclama alors le jeune homme sur un ton méprisant. « ENDOLORIS !» s’écria t-il. Le corps du tyran se tordit de douleur et ses hurlements déchirèrent la nuit alors qu’il restait immobile, la baguette pointée vers lui pour ne pas briser le sort. « ARRÊTE !» s’écrira alors Lily-Rose qui l’entraîna dehors avant qu’il ne l’achève. « Tu n’es pas comme lui. Tu n’es pas un monstre.»

Aujourd'hui, hantés par leurs propres démons, il n'y a rien qu'ils puissent réellement se cacher. Ils sont capables de lire en l'autre comme dans un livre ouvert. Ils se comprennent et se complètent comme s'ils avaient été fait dans le même matériau brut. Ils savent tous deux que derrière leurs masques se cache une plaie béante qu'ils tentent de combler avec le soutien de l'autre.



juliet l. selwyn ∆ feat gemma arterton «Casse-toi sang-de-bourbe ! » s'exclama Juliet, âgée de onze ans. C'est ainsi qu'elle subtilisa la dernière place de la barque dans laquelle Dastan avait pris place peu avant. Le ton méprisant que la jeune femme avait employé lui rappelait celui de sa mère. Elle était d'une suffisance insolente. « Ils sont incapables de respecter les autres ceux-là !» répliqua alors le garçon en se montrant faussement compréhensif. Il n'avait plus qu'un seul objectif : la piéger, la faire perdre à son propre jeu. En voguant sur le lac noir, ils firent plus ample connaissance. La fillette semblait sincère mais, tous les mots qui sortaient de la bouche de Dastan n'étaient qu'un tissu de mensonge. En l'espace de vingt minutes, il s'était inventé une famille au sang pur, un lointain ancêtre Ministre de la magie, une vie imaginaire. Il se régalait intérieurement, Juliet buvait ses paroles. Leur amitié faussement partagée continua pendant de longues semaines et ce malgré leur appartenance à deux maisons différentes. Il avait été envoyé à Pouffsouffle, ce que Juliet considérait comme étant un bon présage puisqu'elle le pensait loyal et sincère envers elle. Le double-jeu de Dastan ne fût pas percé à jour et cela le ravissait davantage chaque jour, plus cela durait longtemps, plus elle allait en souffrir par la suite. C'était cruel mais nécessaire selon Dastan qui assistait chaque jour aux caprices et aux colères de Juliet. Elle commença à avoir des sentiments pour lui et le lui avoua, au bord du lac noir où ils s'étaient rencontrés. « Dastan, je crois que je t'aime » avait-elle dit. Dastan sût à ce moment là qu'il fallait mettre fin à son jeu « Juliet ... Tu n'es qu'une insolente, cruelle, prétentieuse, garce.» commença Dastan alors que le visage de Juliet se figea dans une expression de terreur. « Alors, ça fait quoi d'être rejetée comme si tu n'étais rien ?» lui-demanda t-il, cynique. « Au fait, je m'appelle Dastan Doakes et je suis tout ce que tu veux sauf sang-pur et encore moins amoureux de toi.»

Depuis cet épisode, ils se vouent ouvertement une haine sans pareil. Juliet n'a pas du tout apprécié le fait d'être manipulée comme elle l'a été et compte bien lui rendre la monnaie de sa pièce quand elle en aura l'occasion.




gideon n. potter ∆ feat dylan o'brien Dastan connaissait bien la soeur de Gideon et son assassinat l'attrista profondément. Très vite après le drame, il décida de rendre visite aux Potter afin de leur présenter ses condoléances, et parce qu'il voulait voir si la famille tenait le coup. Il fut immédiatement rejeté par Isaura et les époux Potter, qui ne voulaient pas qu'on ait pitié d'eux. Gideon ne lui fit aucune remarque désobligeante, mais Dastan repartit aussi vite qu'il était venu. Cependant, le visage du jeune Gideon lui restait en mémoire, celui-ci avait besoin d'aide, Dastan l'avait lu dans son regard. C'est alors qu'il rentra en contact avec lui via hiboux, et qu'ils se donnèrent rendez-vous quelques jours plus tard. Totalement à bout, Gideon se confia au jeune homme, qui l'écouta d'une oreille attentive. Habituellement très fier, ce n'était pas dans ses habitudes se se confier ainsi, mais il avait eut une confiance totale en Dastan dès qu'il l'avait vu. Dastan l'a aidé comme il a pu à surmonter le décès de sa soeur, il est un peu comme le grand frère qu'il n'a jamais eu.





Revenir en haut Aller en bas
Lux & Tenebris

Lux & Tenebris

BEUGLANTES : 154
ICI DEPUIS LE : 24/08/2013
GALLIONS : 241

▲ la résistance Empty
MessageSujet: Re: ▲ la résistance   ▲ la résistance 2811Sam 7 Sep - 18:41

DOSSIER DU MINISTERE N°HM.100981XX.SP



carte d'identité
NOM : Malfoy, nom respecté dans le monde sorcier. PRENOM(S) : Honor Cleo. GROUPE : pure blood. AGE : elle est âgée de 18 ans, bientôt 19. DATE ET LIEU DE NAISSANCE : le 10 septembre 2081 à Londres. NATIONALITE MOLDUE : anglaise. STATUT CIVIL : célibataire. ORIENTATION SEXUELLE : hétérosexuelle. PROFESSION : sans emploi fixe. NATURE DU SANG : sang pur. BAGUETTE MAGIQUE : elle est en bois de charme, elle mesure 20 cm et contient une plume de phénix. PATRONUS : un caméléon. EPOUVANTARD : un gouffre sans fin. TRAITS DE CARACTÈRE : rêveuse - individualiste - débrouillarde - décidée - intelligente - bosseuse - humble. SIGNE(S) PARTICULIER(S) : elle hait sa famille plus que tout au monde. CÉLÉBRITÉ : Cara Delevingne, négociable. CREDITS : pulp fiction.

UN PASSE, UN SORCIER


Née Malefoy, la petite Honor avait déjà un destin tout tracé. Mais voilà, Honor fut la petite deuxième et elle n'eut d'autre choix que celui de grandir dans l'ombre de sa grande soeur Thea. Celle-ci régnait en reine dans le grand manoir, et il y avait très peu de place pour sa jeune soeur, à qui on ne portait que très peu d'attention. Honor fut une gamine très distraite et très rêveuse, qui aimait passer du temps au grand air. Elle se plaisait à rêver d'une autre famille, une famille plus respectable. Oui, elle avait beau porter le nom Malfoy, Honor ne s'y sentait pas à sa place.
En grandissant, la gamine s'éloigna encore davantage de sa famille, préférant s'isoler la plupart du temps. Très vite, elle rejeta en bloc l'éducation que voulaient lui inculquer ses parents, et dont Thea en buvait toutes les paroles. Elle se fit ses propres avis, et elle n'avait pas peur de le dire. Persuadés qu'elle était déjà une cause perdue, ses parents la rejetèrent encore davantage, et furent bien contents quand elle partit enfin pour Poudlard. Au château, elle rejoignit les rangs des Poufsouffle. Bonne élevé, travailleuse et appliquée, Honor obtint d'excellents résultats à ses examens, malgré une maladresse apparente et désastreuse. Mais la jeune fille travailla encore davantage, ne prenant rien pour acquis, très humble et modeste.
Malheureusement, son nom de famille ne lui permettait pas de s'épanouir pleinement, elle agissait d'une façon qui n'était pas digne d'une Malfoy et ses parents en avaient assez de la voir se comporter ainsi et tentèrent à nouveau de lui inculquer leurs valeurs. Mais, Honor ne changea en rien, persuadée que ses convictions étaient les bonnes. Au jour d'aujourd'hui, elle est indépendante et vit dans un appartement à Londres, à l’abri de sa famille et de leurs idéaux. Du moins, elle tente de rester loin d'eux, mais les confrontations sont fréquentes, ils ne lui laissent aucun répit. D'ailleurs, ils l'ont forcée à rejoindre les rangs des Mangemorts, et Honor ne parvint pas à y échapper. Elle est donc une Apprentie, mais elle joue un double jeu puisqu'elle a également récemment rejoint, en secret, les rangs de la Résistance. Mais porter un tel nom n'est pas facile, et Honor doit redoubler d'efforts pour qu'on la prenne au sérieux et qu'on lui fasse confiance.

aimer un jour ne signifie pas toujours


thea y. malfoy ∆ feat natalie dormer Honor et Thea sont soeurs, mais tout les oppose. Leurs idéaux, la voie qu'elles ont choisies, tout. C'est simple : elles se détestent, elles se sont toujours détestées. Déjà, quand elles étaient plus jeunes, elles ne se supportaient pas, et Thea prenait un malin plaisir à torturer sa petite soeur. Celle-ci ripostait quand elle le pouvait, mais Thea avait très souvent l'avantage. Au jour d'aujourd'hui, les deux soeurs ne se voient que quand Honor se retrouve confrontée à sa famille, qui la force à suivre une voie qu'elle ne veut absolument pas prendre. Et Thea, dès qu'elle en a l'occasion, s'en prend à sa soeur, comme elle l'a toujours fait, et elle ne fait preuve d'aucune pitié quand il s'agit d'Honor.




juliet l. selwyn ∆ feat gemma arterton Juliet, Mangemort confirmée et rôdeuse à Poudlard, connait Honor depuis déjà quelques années. Malgrè son nom de famille, la Mangemort n'a jamais beaucoup apprécié la jeune Malfoy, car celle-ci était indigne de son nom de famille, Juliet l'avait bien compris. Elle fut donc stupéfaite quand Honor rejoignit les rangs des Mangemorts, et comprit immédiatement qu'Honor n'en avait pas l'étoffe, qu'elle faisait cela parce qu'elle y était forcée. Elle décida donc de prendre les choses en main et de devenir la mentor de la jeune fille. Juliet voit bien qu'Honor veut résister, mais elle compte bien user de toute sa ruse pour la corrompre, même si elle doit user de la torture ou de la force.



isaura a. potter ∆ feat crystal reed Une Potter et une Malfoy sont censées se haïr. Cependant, dès leur première année, Honor et Isaura se trouvèrent, et une belle amitié naquit entre les deux jeunes femmes. Même si on parlait dans leurs dos, elles ignoraient les messes basses, tenant beaucoup l'une à l'autre. Mais, depuis la mort de la soeur d'Isaura et la réaction de son amie, Honor ne la voit plus beaucoup, et elle a bien compris que celle-ci est sur la mauvaise voie. Elles deux qui se sont toujours comprises, Honor ne peut s'empêcher de se sentir concernée par le mal-être de son amie, qu'elle tente de retrouver à tout prix. Mais ce n'est pas chose facile, car la jeune Potter la fuit. Honor est donc déterminée à lui faire entendre raison, car le sort de son amie l'inquiète et la ronge.






Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




▲ la résistance Empty
MessageSujet: Re: ▲ la résistance   ▲ la résistance 2811

Revenir en haut Aller en bas
 
▲ la résistance
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
LUX & TENEBRIS ::  :: les personnes recherchées :: les postes vacants-
Sauter vers: