AccueilAccueil  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez
 

 + it's where my demons hide. (zélie)

Aller en bas 
AuteurMessage
O. Zélie Fitzpatrick

O. Zélie Fitzpatrick

BEUGLANTES : 16
ICI DEPUIS LE : 10/09/2013
GALLIONS : 10

+ it's where my demons hide. (zélie) Empty
MessageSujet: + it's where my demons hide. (zélie)   + it's where my demons hide. (zélie) 2811Mar 10 Sep - 13:41

DOSSIER DU MINISTERE N°ZF.231282XX.SB


“ Octavia, Zélie Fitzpatrick „

NOM : Fitzpatrick. PRENOM(S) : Octavia, Zélie. AGE : dix-sept ans. DATE ET LIEU DE NAISSANCE : 23 décembre 2082 à exeter. NATIONALITE MOLDUE : anglaise. STATUT CIVIL : en couple. ORIENTATION SEXUELLE : hétérosexuelle. GROUPE : muggle-born. MAISON : gryffondor. ANNÉE D’ÉTUDES : sixième année. OCCUPATION : membre des muggle-born botherhood. NATURE DU SANG : officiellement sang mêlé, officieusement née moldue. BAGUETTE MAGIQUE : bois de rose, elle mesure 25,5 cm et contient un ventricule de coeur de dragon. PATRONUS : un coq. EPOUVANTARD : des mangemort lui annonçant qu'elle ne sera jamais en mesure de revoir sa famille. ANIMAL DE COMPAGNIE : un chat tigré prénommé Marvin. SIGNE(S) PARTICULIER(S) : elle a un véritable don pour avoir des crises de panique à n'importe quel moment de la journée, surtout lorsqu'elle pense à sa famille. Chose qu'elle essaye d'éviter au maximum même si cela devient dur. Aussi, elle vient d'une famille croyante et pratiquante, malgré cela elle a de plus en plus de mal à s'en remettre à un Dieu qui - selon elle - l'a totalement abandonnée. AVATAR : barbara palvin. CREDITS : tumblr.

INTERVIEW POUR LA GAZETTE DU SORCIER


Accordes-tu de l’importance à la nature du sang d'un sorcier ?
Vous me posez réellement cette question ? La nature du sang importe peu, même si certains s'imaginent au dessus de tout, je pense sincèrement que ce n'est pas ça qui défini quelqu'un. Après tout, le fait d'être imbu de sa personne n'est pas le premier caractéristique d'un sang pur, n'importe qui peut être royalement stupide. Pour être franche, je ne suis pas certaine qu'un sang pur le soit vraiment, ce n'est qu'une vaste fumisterie cette affaire. Tout ça pour se rassurer et se donner le courage d'écraser tout le monde au passage. Il faut bien trouver une excuse à la connerie, la magie noire et toutes ces choses affreuses. Malheureusement, les origines font partie de cette fameuse excuse.
Occupes-tu un grade particulier au sein de l’école Pourdlard ?
J'occupe le poste d'attrapeur dans l'équipe de Quidditch de Gryffondor, autant dire que cela me prend énormément de temps. En sachant que j'ai beaucoup de travail et que je dois faire face à toute cette affaire et cette ambiance qui règne au sein du château, c'est compliqué. Surtout que j'essaie de travailler sur moi même, histoire de m'imposer un peu plus et surtout de me battre, ça me prend beaucoup plus de temps que prévu, croyez moi. En plus de ça, j'ai un amoureux et je dois en prendre soin, alors vous voyez, je n'ai pas vraiment le temps de faire autre chose.
Si tu es en 6eme année, combien de BUSE as tu eu ? Si tu es en 7eme année, penses-tu réussir tes ASPIC ? Quelles sont tes matières de prédilections ? Quel métier désirerais-tu faire plus tard ?  
Tout d'abord, j'ai obtenu la totalité de mes BUSES et j'en suis très fière. Beaucoup pensent que j'ai dû avoir recours à un stratagème pour en arriver là. C'est le lourd fardeau d'un élève de Gryffondor, hormis les Serpentards ils s'imaginent tous que nous sommes tous stupides et que nous méritons de mourir comme des animaux. Navrée messieurs mais il y en a là dedans, il va falloir s'y faire. J'ai surtout énormément travaillé pour en arriver là et je compte bien continuer, malgré tout. Concernant les matières, je n'ai pas réellement de préférence, je m'en sors plutôt bien dans tout et c'est le principal. Quand à mon futur métier, mon avenir est déjà plus qu'incertain alors je dois avouer que j'y ai jamais vraiment réfléchis. Même si aux yeux des autres, je suis une sang-mêlé, je sais que cette supercherie ne durera pas encore longtemps et vu mon statut la seule chose qui me permettrais de rester en vie et de joindre la résistance.
Que penses-tu des mangemorts qui rôdent dans les couloirs ?
Cela me crispe énormément, tout le temps. Même si je ne suis pas du genre à montrer ce que je peux ressentir, ils m'effraient, tout simplement. J'aimerais avoir le cran d'en défier un, un seul, je sais que je pourrais en être capable mais je sais aussi que je serais morte trois secondes plus tard. Ils sont ici pour nous surveiller, sans cesse, pour pouvoir avoir l'ascendant sur n'importe qui dans cette école. Ils sont imprévisibles, c'est peut être ça le plus dangereux. Cela dit, je ne me laisse pas marcher sur les pieds, malgré ma timidité maladive, les évènements récents ne font qu'accroitre mon envie de me rebeller.
Partage ta pensée sur le décret éducatif rétablissant le droit à l’usage des sortilèges impardonnables sur les élèves.
C'est tout bonnement inadmissible. Qui est réellement d'accord avec un tel décret ? Comment pouvons nous autoriser tout cela alors que les professeurs sont censés nous enseigner des choses de manière pédagogique ? Cela me révolte, malheureusement je ne peux rien n'y faire, simplement hausser le ton de temps en temps et encore. Parfois, j'ai l'impression qu'ils vont tous me réduire en bouillie. Nous devons être prudents, tous, surtout les nés-moldus étant donné qu'ils sont la principale cible de ce décret.
Avez-vous une opinion sur les nouveaux décrets du ministère qui prohibent les mariages entre sang-pur et sang-impur et, rendent obligatoire le marquage de tous les sorciers nés moldus ? Considères-tu ces derniers comme inférieurs ?
Concernant le mariage, je pense que deux personnes qui s'aiment doivent avoir le droit de concrétiser cela. L'amour n'est pas une question de sang, ça se saurait depuis longtemps. Encore une fois, cela de défini pas une personne en elle même et cette loi est d'une stupidité sans nom. Cet avènement des familles de sang-pur devient ridicule. Le statut du sang ne rend pas quelqu'un plus intelligent, plus beau ou tout simplement parfait. Pour ce qui est de marquer les nés-moldus, je n'arrive pas à croire que nous en arrivons là. Nous sommes considérés comme des pestiférés, des voleurs, des traitres et tout ça pour quoi ? Parce qu'une seule et unique personne l'a décidé et que des moutons l'ont suivis. Cela me rend dingue et je voue une haine sans borne envers ces gens.
Crains-tu ce mal qui véhicule la violence et la méfiance où profites-tu de la présence de celui-ci pour être véritablement toi-même ? Es-tu un partisan de «l'ombre de la mort» ? Un adversaire ? Ou simplement, impartial ?
Je me considère plus comme une adversaire de tout cela. Malgré mon statut, je ne suis pas le genre de personne à se taire et suivre le mouvement, je fais ce que je peux à mon niveau. Cela dit, je ne sais pas si je dois m'y lancer tête baissée, il y a tout de même des choses graves qui arrivent dans cette école qui était pourtant plus que réputée. Nous entendons des tas de rumeurs à Poudlard mais personne ne sait vraiment si il y a du vrai là dedans. Une chose est sûre, je ne serais jamais partisane de ce mal qui rôde autour de nous en permanence.
Les résistants, ce sont les Harry Potter modernes. Les soutiens-tu d'une quelconque façon dans leur combat ou au contraire, rêves-tu de tous les savoir enfermer à l'asile Ste Mangouste ou envoyés à Azkaban ?
Ce sont des personnes courageuses et braves, tout simplement. Ils se battent pour ce qui est juste tout en prenant en compte les conséquences de leurs actes. Risquer sa vie pour des inconnus et pour des valeurs, c'est incroyable. J'espère qu'un jour, les résistants pourront être des personnes normales, sans avoir la peur au ventre. Je pense que je rejoindrai leur rang, c'est une évidence. Je ne peux plus faire l'autruche, même si je ne suis pas très optimiste, il y a des choses qui méritent être défendues. Notre liberté aura malheureusement un prix cher à payer.


LE MIROIR DU RISED


pseudo/prénom : morgane. où-as tu découvert le forum ? via bazzart le grand. tes impressions sur le forum : il a du potentiel le petit. + it's where my demons hide. (zélie) 1161183253  un dernier mot, sorcier ? j'ai envie d'ananas, aidez moi.
à remplir :
Code:
<font class="policepresentation">barbara palvin</font> [color=#82c46C]▲[/color] o. zélie fitzpatrick
 



Dernière édition par O. Zélie Fitzpatrick le Sam 14 Sep - 21:39, édité 12 fois
Revenir en haut Aller en bas
O. Zélie Fitzpatrick

O. Zélie Fitzpatrick

BEUGLANTES : 16
ICI DEPUIS LE : 10/09/2013
GALLIONS : 10

+ it's where my demons hide. (zélie) Empty
MessageSujet: Re: + it's where my demons hide. (zélie)   + it's where my demons hide. (zélie) 2811Mar 10 Sep - 13:42



UN PASSE, UN SORCIER


« Zélie ? Zélie ma chérie ! » J’entendais ma mère monter les marches quatre à quatre en hurlant mon prénom toutes les trois secondes, comme si elle me laissait vraiment le temps de lui répondre. Continuant mon livre, j’attendais son entrée fracassante dans mon royaume, ce qui – selon mes calculs – n’allait pas tarder. « Zélie, mais enfin qu’est ce que tu fais ? » Un tennis m’man mais là, ça ne se voit pas encore, attends deux petites secondes. Agrippant mon livre, elle le jeta sur le lit en faisant la moue. « Qu’est ce que tu as ma chérie ? Tu as une drôle de mine. » Chuchota-t-elle en passant sa main sur mon front soudainement inquiète. « Arrête de toujours t’imaginer le pire, tout va bien. » Marmonnais-je en enlevant sa main avec un petit sourire. « Un gâteau, ça te dit ? » - « Oh pitié mamaaaaan ! » Me cachant sous mes oreillers, je l’entendais pester avant d’éclater de rire. « N’oublis pas que ce soir, nous allons à la messe ! » Affichant un sourire plus que parfait, j’opinais du chef en voyant mon frère se dandiner et faire des grimaces derrière notre mère qui ne mit qu’une seconde avant de s’en rendre compte. « Tu vas cesser ça, petit diable ! » Cria-t-elle avant de se mettre à lui courir après. Je vivais dans une famille de dingue mais après tout, cela faisait dix ans que je les supportais alors je n’allais pas m’en plaindre maintenant. J’avais toujours été très proche de ma mère, elle était aimante, compréhensive et elle me connaissait si bien qu’elle n’était pas sans cesse sur mon dos. Je n’avais jamais été le genre de petite fille à me rebeller pour un oui ou pour un non, je n’en avais jamais ressenti le besoin. Après tout, notre famille était très soudée et c’était le plus important à nos yeux.  « Lily ? » Je maugréais deux, trois mots dans ma barbe avant de lever les yeux vers mon frère Terry. « Tu viens, papa est rentré, il a quelque chose pour toi. » Pour le coup, je sautais littéralement sur mes pieds avant de dévaler les escaliers pour atterrir sur les fesses devant mon adorable papounet. « Un jour, tu vas te casser quelque chose princesse ! » Susurra mon frère avec un merveilleux sourire en m’aidant à me relever. « C’est quoi mon cadeau, c’est quoi, c’est quoi, c’est quoi ? » Chantais-je en courant dans la cuisine avant de sauter dans les bras de mon père. « Tu l’auras ce soir, seulement si tu es sage ! » - « Je suis toujours sage, tu le sais, je le sais, ils le savent. Allez quoi ! » Assurais-je en pointant mes frères et ma mère du doigt. « Ça, c’est pas poli. » - « Tais toi jaloux ! » - « C’est toi la jalouse. » - « Et toi t’es une crapule. » - « C’est toi la capsule. » - « Hein ? » - « De quoi ? » - « De quoi, quoi ? » - « De quoi ça s’agit ? » - « Quelle capsule ? » - « De quoi une catapulte ? » - « Attachons le et abandonnons le ! » Couinais-je en faisant mine de m’évanouir. « Nos enfants ont un gros problème Jane, il va falloir réfléchir à.. Ce dont nous avons parlé. Tu sais, le petit Poucet.. » Murmura notre père sur le ton de la confidence, niveau folie je crois qu’il méritait le premier prix. Il était du genre sévère mais juste, sachant quand il pouvait plaisanter et quand il devait se conduire en patriarche. Nous n’avions vraiment pas à nous plaindre, ça n’avait jamais été le cas et nous savions tous que notre famille était indestructible. Même si nous avions nos petits tourments, comme tout le monde, notre famille semblait parfaite.

« Lily ? Lily ! LILYYYYYYYYY ! » Terry s’époumonait depuis bien dix minutes tout en tambourinant contre la porte de ma chambre lorsque je daignais enfin sortir de mon lit. « Ça va pas d’hurler comme un putois dés le matin toi ? » - « Tiens, c’est pour toi, mais si j’étais toi, je viendrais l’ouvrir devant maman, elle n’a pas arrêté de me poser des questions, un enfer ! Elle est persuadée que tu as un amoureux secret. » Un amoureux secret, à onze ans ? J’ai vraiment que ça à faire d’après ma mère ? Bon d’accord, je n’aurais QUE ça à faire. Mais tout de même. Un peu de tenue. Me tendant une enveloppe, il m’embrassa sur le front avant de repartir dans sa tanière. La tournant dans tout les sens, je ne comprenais pas vraiment l’entête. ‘Mrs Zélie Fitzpatrick, la troisième chambre du deuxième étage.’ Bien, bien, bien, encore des illuminés qui s’ennuient moi je vous le dis. Remarquez, c’était peut être une publicité envoyée par des personnes bien renseignées. Contemplant cette petite enveloppe sous toutes les coutures, le cachet attira immédiatement mon attention, cela faisait des années qu’elles n’étaient plus fermées avec de la cire. Cela dit, c’était sans doute un des collèges très selects que mes parents avaient contactés. Mordant dans mon muffin avec appétit je descendais dans la cuisine en tendant l’enveloppe à mes parents avec un grand sourire. « Oyé, oyé ! Je crois que nous avons une réponse ! » Minaudais-je en me blottissant contre mon père qui semblait soudainement très heureux. La décachetant précautionneusement, ma mère l’embrassa avant de lever les yeux au ciel. « Dieu merci, une bonne nouvelle, je le sens ! » - « Ouvre, ouvre, ouvre ! » Trépigna Tammin, ma sœur était complètement excitée et je devais avouer que je ne comprenais pas vraiment pourquoi, ce n’était qu’une école après tout. « Le collège de Poudlard ? Ça ne me dis rien du tout, où se trouve-t-il ? » Haussant les épaules, notre mère commença sa lecture lorsque son regard changea totalement. « Chère madame Fitzpatrick, nous avons le plaisir de vous informer que vous bénéficiez d’une inscription au collège… » - « Allez maman, ne te fais pas prier ! » - « Je… Ça doit être une erreur… Arthur… » - « Seigneur, qu’est ce que tu peux être émotive. Alors, qu’avons nous là, madame Fitzpatrick hm, votre inscription hm d’accord. La rentrée étant fixée au premier septembre, nous attendrons votre hibou… Votre hibou ? » Répéta-t-il incrédule. « Depuis quand princesse Lily a un hibou ? Tu tiens un zoo maintenant ? » - « Collège de Poudlard, école de sorcellerie… » Terry lisait par dessus l’épaule de notre père lorsqu’il tiqua avant de me lancer plusieurs regards plus étranges les uns que les autres. « Ça doit être une blague d’un voisin enfin ! » Lâchais-je presque malgré moi. Ils savaient que notre famille était très croyante, il s’agissait simplement d’une mauvaise idée rien de plus. « Ils disent que tu as besoin de capes, d’un chapeau pointu et d’une baguette magique, qu’est ce que c’est que cette affaire. » Tammin fut soudainement prise d’un fou rire digne d’une démente avant de déchirer la lettre en mille morceaux et de la jeter à la poubelle. « Il faut croire que nos voisins ont un humour plus que particulier, oublions ça. » Malgré ce geste plus qu’avisé, tous les regards étaient braqués sur moi lorsqu’un bruit sourd se fit entendre près de la véranda. Terry s’y rendit tout aussi vite avant d’en revenir avec une nouvelle lettre. « Il y a.. Une chouette affalée sur le canapé.. Non, sans rire Zélie. » Dit-il en se tournant à nouveau vers moi. « Tu tiens une animalerie et un magasin de farce et attrape secret c’est ça ? Tu veux nous enquiquiner ? » - « Mais c’est pas moi, j’ai rien fais du tout ! » - « C’est très mal de mentir jeune fille. » - « Petite menteuse. » Siffla ma mère avec un regard noir. « Tu cherches à attirer l’attention n’est-ce pas ? Et bien sache que ce n’est qu’une piètre plaisanterie. » - «  Mais c’est pas moi bordel j’ai rien fais, qu’est ce que j’aurais à voir avec un putain d’oiseau ?! » Hurlais-je en tapant du poing sur le plan de travail, ces suspicions me rendaient hors de moi, je tremblais comme une feuille et une migraine venait de faire son apparition lorsque ma mère, dans son accès de colère me gifla sous l’œil impassible de ma fratrie. « Tu ne jures pas sous mon toit, tu n’es qu’une menteuse. » - « Je n’ai rien à voir dans cette histoire. » Répétais-je en soutenant son regard avec une pointe de dédain quelque peu démesurée. Tammin sortit soudainement de la cuisine comme une tornade tandis que Terry m’observait du coin de l’œil, comme si j’allais les transformer en crapaud d’une minute à l’autre. De la sorcellerie, ils n’étaient pas si stupides pour croire en ce genre de bêtise. « Il y en a une autre et même plusieurs autres. » Cria-t-elle depuis le salon, en effet une dizaine d’enveloppes trônait sur la table basse tandis qu’ils s’écartaient tous encore une fois sur mon passage. Pour la deuxième fois en l’espace de cinq minutes, ma mère me gratifia d’une nouvelle gifle avant de partir en courant dans sa chambre. « Mais qu’est ce que j’ai fais… » - « Terry, emmène ta sœur faire un tour. » - « Alors là pas question, débrouillez vous avec elle. » Maugréa-t-il avant de sortir du salon. Ce soir là, mes frères et sœurs n’étaient pas présents durant le diner, ni même durant les suivants. Ma mère se contentait de me dire : « Mange rapidement et va te coucher. » Toutes les cinq secondes en tapotant sur la table tout en m’observant comme si j’étais devenu un animal de foire. Les jours suivants n’étaient guère différents, je n’existais plus réellement pour eux, les messes basses étaient de plus en plus fréquentes et les regards désabusés aussi. Je ne comprenais pas ce qu’il ce passait, je n’arrivais pas à réfléchir de manière cohérente. J’ai devenue une inconnue dans ma propre maison. Même si mon père faisait de gros efforts je voyais bien qu’il ne m’aimait plus comme avant sans me donner de raison valable. Alors je m’étais mise à attendre, à me renseigner sur cette fameuse école par tous les moyens et ce que j’avais découvert m’avait presque rassurée. Cependant, je me devais d’attendre et de vivre dans cette ambiance affreuse qui régnait à la maison. Savoir que j’allais bientôt les quitter était la seule nouvelle qui me consolait. Je me disais qu’avec le temps ils s’y feraient, si ils m’aimaient vraiment ils y arriveraient. Et puis Dieu aussi aimait tout le monde alors pourquoi aurait-il changé d’avis sur moi ?  

« Mademoiselle Fitzpatrick ? » Le professeur de potion lâcha sa fiole avant de littéralement se jeter sur moi, chose totalement improbable il fallait le souligner. Ma tête semblait sur le point d’exploser et j’avais des sueurs froides depuis bien un quart d’heure. Je me sentais en sursis dans cette école, peut être que je n’appartenais pas du tout à ce monde, peut être que jamais je n’aurais dû suivre cette voie. Les rumeurs de marquage des nés-moldus, qui avançait à grand pas, étaient de plus en plus présentes au sein du château et nous remarquions sans peine qui craignait cette rude épreuve. Tout ceci mêlé au fait que ma famille me manquait, pour un premier mois d’école on avait déjà connu mieux. Je n’arrivais plus à faire semblant, mon corps était clairement en train de m’abandonner comme pour me faire comprendre qu’il fallait que je cesse immédiatement toutes idées de rébellion. Mon professeur me soutenait tant bien que mal jusqu’au couloir, il était bien l’un des seuls à avoir encore un soupçon d’âme et je l’en remerciais profondément. « Allez à l’infirmerie, ne vous inquiétez pas. » Murmura-t-il avec un sourire timide avant de retourner à son cours. Trainant la patte, j’avais peur de me retrouver face à une infirmière complètement psychopathe, quelqu’un qui découvrirait immédiatement ma vraie nature. Depuis mon arrivée à Poudlard j’étais sans cesse sur le qui-vive, beaucoup d’élèves s’amusaient du sort des ‘sang-de-bourbe’. Ils voyaient cela comme des histoires pour apeurer les plus jeunes, pourtant ils savaient parfaitement que tout était vrai. Après quelques minutes de panique totale, je trouvais enfin l’infirmerie ou une jeune femme venait d’apparaitre comme une sauveuse. « Je peux vous aider ? » Non, non, je suis là pour un couscous, puis fissa tant que tu y es. Lui faisant mon regard de tueuse russe, je hochais la tête bêtement. « Je ne me sens pas très bien. » M’asseyant sur le banc après un long silence, je levais les yeux vers cette jeune femme qui semblait avoir très bien compris le réel problème. En me réveillant ce jour là, jamais je n’aurais imaginé que mon année changerait à ce point là. Lily-Rose m’avait rapidement prise sous son aile, elle ne m’avait jamais donné plus d’explication sur son aide qui allait sans doute me sauver la vie. Du moins à l’époque je n’en avais aucune idée, je devais avouer que je ne cherchais qu’à la remercier, peut importe ses raisons. Si j’ai pu échapper à mon statut de née-moldue c’est uniquement grâce à elle et je lui en serais reconnaissante à jamais. Pourtant, je n’avais pas vraiment confiance en toute cette histoire, n’ayant jamais vécu dans le monde magique je ne connaissais pas vraiment les contres coups des potions. Lily-Rose a pourtant tout à fait réussis à me mettre en confiance, chose totalement incroyable étant donné que j’avais déjà abandonné tout espoir.

« Alors Fitzpatrick, on fait une grosse colère ? » - « Boucle là Terence. » - « Je te demande pardon ? » - « Va – te faire – cuire un œuf. Compris ? » - « Tu vas me le payer. » - « On verras ça sur le terrain. Imbécile. » Crachais-je avant de me rassoir sur le rebord de la fenêtre. Observant longuement la cour du château, une sensation d’impuissance s’empara de moi. C’était devenu quelque chose de normal, une sorte d’habitude que je n’arrivais pas à dépasser. Je détestais le monde entier et je ne voulais qu’une seule et unique chose : rentrer chez moi et oublier tout ça. Je ne voulais pas faire parti de ce monde, je n’y avais pas ma place et je le savais pertinemment. Je voyais tous les jours ce qui arrivait aux nés-moldus au sein de cette école et j’avais de plus en plus peur de me faire prendre. On ne pouvait avoir confiance en personne, du moins, je ne voulais faire confiance à personne. Les Mangemorts étaient bien trop présents pour que je puisse prendre le risque de révéler ma vraie nature à qui que ce soit. Les seuls qui étaient au courant de ma situation n’avaient pas vraiment bien réagis à cette nouvelle, ma famille n’avait pas été très réceptive et je n’arrêtais pas de me demander si ils pensaient encore à moi. Si ils se tenaient informés de tout ce qui pouvait bien ce passer dans le monde magique. J’en doutais sincèrement mais une part de moi ne voulait pas imaginer qu’ils puissent m’abandonner. Même si, théoriquement, je les avais abandonnés. Mais comment imaginer qu’une fois ici, nous ne pouvions plus faire marche arrière ? Et pourtant j’en avais terriblement envie, croyez moi. Rien ne me retenait ici, j’avais bien quelques amis mais je ne me sentais pas en sécurité et c’était sans doute ça le pire. Sentant une larme couler sur ma joue, je m’empressais de l’essuyer avant de m’asseoir sur le banc beaucoup plus glacial que prévu. J’étais épuisée et cela n’allait pas en s’arrangeant. Soudain, un bruit au bout du couloir me fit sursauter. Priant silencieusement pour que ce ne soit pas un de ces malades qui venaient nous faire une démonstration de magie noire de temps en temps, j’attendis quelques minutes avant de détourner mon attention. Les larmes brouillaient mon regard et je n’arrivais pas à contrôler mes pleurs. Je devais devenir dingue, je ne voyais que ça, la folie me guettait de plus en plus. Passant une main dans mes cheveux, je poussais un soupir résigné lorsqu’un nouveau bruit attira mon attention. « Salut ! » Me retournant en une fraction de seconde, je brandissais ma baguette en suffoquant. « C’est.. Qui est là ? » - « Oh je ne me suis pas présenté, Potter, Gideon Potter. » C’est à dire que là, tout de suite, soit j’ai des hallucinations, soit il n’y a personne dans ce satané couloir. « Très bien, tu deviens vraiment folle, c’est pas grave, tout va bien, respire. » Murmurais-je en dégageant des cheveux de mon visage avant de pousser un long soupir. « Ouais là, t’as un sérieux problème pour parler toute seule ! » Bizarrement, j’étais persuadée que le jeune homme se foutait ouvertement de moi. « C’est pas drôle comme blague. » - « Ah mais, j’suis idiot. » Et là, croyez le ou pas mais une tête flottante venait d’apparaître sous mes yeux. « Oh mon dieu ! » Reculant comme si je venais de voir le diable en personne, le banc me fit trébucher et je me retrouvais les quatre fers en l’air, pour changer. « Woh, ça va ? » Ouais super, j’viens de me fracturer le coccyx mais tout va bien. « Je suis désolé, j’avais un peu oublié pour.. La cape. » Me lançant un sourire digne d’une publicité colgate, il me tendit la main pour m’aider à me relever. « Promis, la prochaine fois on mettra au point un plan pour que tu saches que je suis là ! » - « La prochaine fois ? » - « La prochaine fois. » Éclatant de rire devant l’aplomb du jeune homme, j’hochais la tête en l’observant quelques secondes. « Tu t’amuses souvent à reluquer les filles sous ta cape ? » - « Tout les jours, un vrai passe-temps ! » - « Tu as bien une tête de pervers, c’est vrai… » Ajoutais-je avec un sourire narquois. Il me paraissait plutôt normal et je ne ressentais aucune animosité à mon égard ce qui était très agréable. « Viens là, je te montre ce que ça fait de voir le monde de cette façon. » Dit-il en m’enveloppant de sa cape d’invisibilité. « C’est plutôt cool hein ? » - « C’est même trop cool ! » - « Comment tu t’appelles ? » - « Zélie. » - « Et ton nom de famille c’est.. ? » - « Devine. » Dis-je en lui lançant un grand sourire. « Alors ça, c’est petit. » - « Je te sens floué soudainement ! » - « Et toi je te sens mélancolique. » Ce n’était pas totalement faux mais là, je venais de réaliser qu’il avait dit s’appeler Potter, c’était plutôt cocasse comme situation. J’avais lu tellement de choses sur Harry Potter que je n’avais pas imaginé un seul instant que ses descendants puissent être encore à Poudlard. « Fitzpatrick. Mon nom c'est Fitzpatrick. » - « Eh bien, enchanté Zélie ! » Ce fut comme ça pendant plusieurs semaines, c’était bien la première fois que je ne ressentais aucune gêne face à un élève et je devais avouer que j’adorais cette sensation. Au fil du temps Gideon prenait une place très importante dans ma petite vie, autant dire que je ne m’y était pas du tout attendu. Cependant, j’avais la vague impression que ça ne pouvait pas être réelle et que je ne méritais pas tout ça. J’avais appris à le connaître, à l’apprécier et à l’aimer et bizarrement, lorsque j’étais avec lui, je ne pensais pas à toutes les choses affreuses qui se passaient dans cette école. Malgré tout ce que nous avons traversé, nous en ressortions toujours plus fort et aujourd’hui, c’était tout ce qui importait.

« Silencio. » Grognais-je tandis que ma baguette fendait l’air en direction du Serpentard qui passait la salle commune au peigne fin. Deux options s’offraient à moi : soit je m’enfermais dans le dortoir en priant pour qu’il rebrousse chemin, soit j’allais devoir lui faire face. Cela dit, l’idée qu’il se fasse ridiculiser par une ‘sang de bourge’ était plus que grisante. De nature timide et réservée, personne ne s’attendait à ce que je puisse réagir au quart de tour, même après toutes ces années. Le Serpentard ne se rendit compte que quelques minutes plus tard qu’il n’était plus capable de parler. Le voyant se démener comme un beau diable, je sortis de ma cachette, une main sur la hanche, un air de défi collé sur le visage. « Le serpent qui se mord la queue, c’est magnifique. » Laissant échapper un petit rire cristallin, j’arquais un sourcil devant son air renfrogné, de toute évidence il venait de perdre son sens le plus précieux. Lorsqu’il leva sa baguette, je compris immédiatement que j’avais peut être crié victoire un peu trop vite. « EXPELLIARMUS ! » Lâchais-je avant de me ruer vers la sortie, je savais que lorsqu’il allait être en mesure d’en placer une, j’allais en prendre pour mon grade. Pourtant, ce n’était pas ça qui me faisait le plus peur, c’était plutôt la réaction de mes amis, de Gideon. Là, j’étais dans un sacré pétrin. Je devais la jouer fine, éviter de me faire remarquer, m’aplatir tout simplement. Mais je n’avais plus envie de cette vie, il fallait que tout cela change et je m’en sortais comme je pouvais. Soudainement, on m’agrippa le bras avant de me plaquer contre le mur. « Quand tu arrêteras tes bêtises ? QUAND ? » - « Tu me fais mal Arsenius. » Murmurais-je en essayant de me défaire de son emprise. « Un Serpentard, un sang-pur par dessus le marché, tu cherches à te faire tuer c’est ça ? » Baissant la tête, je fuyais le regard du jeune homme en me détournant. « RÉPONDS ! » - « Seigneur, tu vas arrêter de hurler, tu vas nous faire repérer. Il faut bien que nous fassions quelque chose, même si c'est à notre niveau. » - « Conneries. » - « J’ai du mal avec les insultes et avec les types en son genre. » - « Tu sais très bien que les gens comme toi doivent se taire, les gens comme toi.. » Se taisant immédiatement, le Gryffondor fit quelques pas en arrière, regardant autour de lui. Mon sang ne fit qu’un tour, saisissant ma baguette j’ancrais mon regard dans celui du jeune homme. « Je te déteste profondément. » Un quart de seconde plus tard, je disparaissais au coin du couloir. Je sentais les larmes me monter aux yeux et ma mâchoire se crisper brusquement. Dieu que je détestais cette sensation. Me laissant tomber contre la pierre glaciale, je glissais ma tête entre mes mains tremblantes. C’était devenu une véritable habitude, les crises, les angoisses, les envies de tout quitter. Je détestais ce qu’il se passait dans cette école, ce qui était accepté, toute cette violence inutile et gratuite me donnait envie de vomir. Poudlard n’était plus cette école prestigieuse d’antan, Harry Potter, sa rébellion et son combat faisait aujourd’hui parti d’un passé qui semblait paradisiaque. Il n’y avait plus rien de magique, tout était démoniaque. Nous étions traités comme des animaux, des êtres inutiles et inférieurs. Seuls les sangs-purs pouvaient aspirer à un futur plus ou moins cohérent, à voir si faire parti des Mangemorts pouvait être considéré comme un acte cohérent. Il fallait se battre, décider de changer ce futur qui était plus qu’incertain, nous ne pouvions pas rester les bras croisés en laissant ces satanés partisans de Voldemort faire de Poudlard un champ de bataille. Même après tant d’années, ils étaient toujours sur le qui-vive, toujours dans cet optique douteux d’un avènement de la magie noire. Si vous voulez mon avis, ce n’est qu’une vaste fumisterie. Torturer, tuer, détruire des innocents ne fait pas de vous une personne respectable, ils ne sont que des pourritures. Relevant la tête, j’entendis des pas dans le couloir, oh non, pitié pas un Mangemort je vous en supplie. En général, je passais inaperçue, mon visage d’ange m’aidait énormément. Cela dit, ça ne me rassurait pas plus que ça, je les haïssais de tout mon être et ça malheureusement, tout le monde pouvait en témoigner. Je ne savais pas vraiment comment allait se passer les semaines à venir, si tout allait être plus compliqué ou si avoir de l’espoir était permis. Pourtant, quelque chose allait changer, c’était une évidence. Dans ce genre de moment, j'aurais voulus avoir mes parents à mes côtés, qu'ils se rendent compte de ce qu'il se passait dans ce monde ci. Parfois je me demandais même si ils se souvenaient que j'existais, peut être pas après tout. Sans doute fallait-il que je fasse une croix sur mon ancienne vie, sur ma famille et sur tout ce qui me rattachait à eux. Il était primordial que je fasse la part des choses et que je me concentre sur ce combat que nous allions devoir mener face aux Mangemorts et leurs chiens de garde. J'en faisais une affaire personnelle, même si pour eux je n'étais pas une née moldue, même si j'avais eu la chance de tomber sur cette infirmière. Je savais parfaitement qui j'étais réellement et je ne pouvais pas me mentir à moi même. Il fallait absolument que je m'affirme encore plus, que mon caractère bien trempé ressorte enfin et que je passe le cap de ces angoisses. C'est tellement difficile, tellement compliqué de devoir oublier son passé. Qui sait si j'y arriverais, seul le futur me le dira et d'ici là.. Advienne que pourra.


Dernière édition par O. Zélie Fitzpatrick le Sam 14 Sep - 22:55, édité 17 fois
Revenir en haut Aller en bas
Thea Y. Malfoy

Thea Y. Malfoy

BEUGLANTES : 531
ICI DEPUIS LE : 21/08/2013
GALLIONS : 489

+ it's where my demons hide. (zélie) Empty
MessageSujet: Re: + it's where my demons hide. (zélie)   + it's where my demons hide. (zélie) 2811Mar 10 Sep - 13:52

Zélie + it's where my demons hide. (zélie) 2054782 Et Barbara est si parfaite.
Bienvenue sur le forum, bon courage pour ta fiche + it's where my demons hide. (zélie) 1082394353


Revenir en haut Aller en bas
Darcy-Lou E. Swanson

Darcy-Lou E. Swanson

BEUGLANTES : 575
ICI DEPUIS LE : 09/08/2013
GALLIONS : 540

+ it's where my demons hide. (zélie) Empty
MessageSujet: Re: + it's where my demons hide. (zélie)   + it's where my demons hide. (zélie) 2811Mar 10 Sep - 13:57

Spoiler:
 

BARBARA + it's where my demons hide. (zélie) 2139274850 + it's where my demons hide. (zélie) 2483501882 
Bienvenue sur le forum + it's where my demons hide. (zélie) 1274512199 Merci d'avoir pris ce poste vacant + it's where my demons hide. (zélie) 2054782 
Si tu as des questions n'hésite pas et bonne chance pour ta fiche + it's where my demons hide. (zélie) 2729843895 
Revenir en haut Aller en bas
https://luxandtenebris.forumactif.fr
O. Zélie Fitzpatrick

O. Zélie Fitzpatrick

BEUGLANTES : 16
ICI DEPUIS LE : 10/09/2013
GALLIONS : 10

+ it's where my demons hide. (zélie) Empty
MessageSujet: Re: + it's where my demons hide. (zélie)   + it's where my demons hide. (zélie) 2811Mar 10 Sep - 14:09

Merci beaucoup à vous deux, ça c'est de l'accueil + it's where my demons hide. (zélie) 3940442809 + it's where my demons hide. (zélie) 2644084270 + it's where my demons hide. (zélie) 2054782 
Pouvez-vous me réserver le personnage s'il vous plait ? + it's where my demons hide. (zélie) 2215313673 + it's where my demons hide. (zélie) 2054782 
Revenir en haut Aller en bas
Darcy-Lou E. Swanson

Darcy-Lou E. Swanson

BEUGLANTES : 575
ICI DEPUIS LE : 09/08/2013
GALLIONS : 540

+ it's where my demons hide. (zélie) Empty
MessageSujet: Re: + it's where my demons hide. (zélie)   + it's where my demons hide. (zélie) 2811Mar 10 Sep - 14:11

Pas tant que tu n'as pas rempli l'entête de la présentation et le questionnaire + it's where my demons hide. (zélie) 3274934151
Revenir en haut Aller en bas
https://luxandtenebris.forumactif.fr
O. Zélie Fitzpatrick

O. Zélie Fitzpatrick

BEUGLANTES : 16
ICI DEPUIS LE : 10/09/2013
GALLIONS : 10

+ it's where my demons hide. (zélie) Empty
MessageSujet: Re: + it's where my demons hide. (zélie)   + it's where my demons hide. (zélie) 2811Mar 10 Sep - 14:13

D'accoooooord, merci quand même + it's where my demons hide. (zélie) 3940442809 
Revenir en haut Aller en bas
Garance D. Dursley

Garance D. Dursley

BEUGLANTES : 72
ICI DEPUIS LE : 10/09/2013
GALLIONS : 50

+ it's where my demons hide. (zélie) Empty
MessageSujet: Re: + it's where my demons hide. (zélie)   + it's where my demons hide. (zélie) 2811Mar 10 Sep - 18:09

Bienvenue *_*
J'en connais un qui va être heureux
Revenir en haut Aller en bas
Gideon N. Potter

Gideon N. Potter

BEUGLANTES : 52
ICI DEPUIS LE : 09/09/2013
GALLIONS : 70

+ it's where my demons hide. (zélie) Empty
MessageSujet: Re: + it's where my demons hide. (zélie)   + it's where my demons hide. (zélie) 2811Mar 10 Sep - 18:59

Bienvenue sur LUX & TENEBRIS + it's where my demons hide. (zélie) 587933329 

Je suis trop content de voir ma petite Zélie en tout cas. + it's where my demons hide. (zélie) 636209532 + it's where my demons hide. (zélie) 1274512199 

Bonne chance pour ta fiche en tout cas. + it's where my demons hide. (zélie) 2139274850 

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
O. Zélie Fitzpatrick

O. Zélie Fitzpatrick

BEUGLANTES : 16
ICI DEPUIS LE : 10/09/2013
GALLIONS : 10

+ it's where my demons hide. (zélie) Empty
MessageSujet: Re: + it's where my demons hide. (zélie)   + it's where my demons hide. (zélie) 2811Mar 10 Sep - 20:11

Garance - merci bien, awn j'espère bien + it's where my demons hide. (zélie) 2654567136 + it's where my demons hide. (zélie) 3940442809 

Gideon - merci beau brun, j'espère être à la hauteur pour le rôle + it's where my demons hide. (zélie) 2139274850 + it's where my demons hide. (zélie) 2054782 + it's where my demons hide. (zélie) 3940442809 + it's where my demons hide. (zélie) 3291929696 + it's where my demons hide. (zélie) 3468293553 

Spoiler:
 


Dernière édition par O. Zélie Fitzpatrick le Sam 14 Sep - 21:38, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Gideon N. Potter

Gideon N. Potter

BEUGLANTES : 52
ICI DEPUIS LE : 09/09/2013
GALLIONS : 70

+ it's where my demons hide. (zélie) Empty
MessageSujet: Re: + it's where my demons hide. (zélie)   + it's where my demons hide. (zélie) 2811Mar 10 Sep - 20:13

Bien sûr que tu seras à la hauteur, je n'en doute pas un seul instant. + it's where my demons hide. (zélie) 587933329 + it's where my demons hide. (zélie) 3291929696
Revenir en haut Aller en bas
O. Zélie Fitzpatrick

O. Zélie Fitzpatrick

BEUGLANTES : 16
ICI DEPUIS LE : 10/09/2013
GALLIONS : 10

+ it's where my demons hide. (zélie) Empty
MessageSujet: Re: + it's where my demons hide. (zélie)   + it's where my demons hide. (zélie) 2811Mer 11 Sep - 20:35

Je l'espère bien + it's where my demons hide. (zélie) 1161183253 + it's where my demons hide. (zélie) 2054782 
Revenir en haut Aller en bas
Aaron J. Prewett

Aaron J. Prewett

BEUGLANTES : 39
ICI DEPUIS LE : 11/09/2013
GALLIONS : 55

+ it's where my demons hide. (zélie) Empty
MessageSujet: Re: + it's where my demons hide. (zélie)   + it's where my demons hide. (zélie) 2811Jeu 12 Sep - 17:05

beautiful Zélie + it's where my demons hide. (zélie) 1274512199 + it's where my demons hide. (zélie) 3468293553 bienvenue ici, amuse toi bien parmi nous + it's where my demons hide. (zélie) 587933329 
Revenir en haut Aller en bas
O. Zélie Fitzpatrick

O. Zélie Fitzpatrick

BEUGLANTES : 16
ICI DEPUIS LE : 10/09/2013
GALLIONS : 10

+ it's where my demons hide. (zélie) Empty
MessageSujet: Re: + it's where my demons hide. (zélie)   + it's where my demons hide. (zélie) 2811Jeu 12 Sep - 21:45

Merci beaucoup Aaron + it's where my demons hide. (zélie) 3468293553 + it's where my demons hide. (zélie) 587933329 
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




+ it's where my demons hide. (zélie) Empty
MessageSujet: Re: + it's where my demons hide. (zélie)   + it's where my demons hide. (zélie) 2811

Revenir en haut Aller en bas
 
+ it's where my demons hide. (zélie)
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
LUX & TENEBRIS ::  :: le choixpeau magique-
Sauter vers: